Déconstruire vos chansons – 1/3

J’ai une théorie.

J’aime le poulet portugais! J’adore celui cuit sur le charbon, avec la sauce bien piquante. J’adore ça!

L’autre jour, j’ai invité parents et amis et ai acheté du poulet pour concocter une succulente recette portugaise! Je n’ai pas beaucoup d’expérience en cuisine mais je suis capable de me servir d’un four et d’assaisonner un plat!

Je commence donc à faire la recette. Je mélange les ingrédients selon mes connaissances, selon ce qu’un peu n’importe qui m’avait conseillé, j’ai aussi regardé un peu sur internet, bref, je me suis arrangé! Le soir venu, je sers le tout aux invités…

Malheureusement, ils ont plus ou moins aimé ! Ils n’aimaient pas tant… c’était, comme ils m’ont dit dans leur grande franchise, ordinaire…

Après coup, je devais me rendre à l’évidence, c’était du simple poulet assaisonné, à mille lieues du poulet portugais.

Je vais arrêter mon analogie ici !

J’ouvre une parenthèse. Dès mes débuts à la guitare à 12 ans, j’ai développé rapidement un grand amour pour la composition de chansons. Malgré tout, au fil de mon cheminement musical, j’ai été souvent déçu par les résultats que j’obtenais avec ma musique. J’enregistrais démo après démo, je n’étais pas satisfait, je faisais spectacle après spectacle, j’étais déçu de nos performances.

Comme mon poulet portugais, ma musique semblait ordinaire.

Pourtant, lorsque je jouais seul dans ma chambre, lorsque je fredonnais mon texte, lorsque j’imaginais ma chanson, mes compositions étaient loin d’être ordinaires, c’était même très bon.

Fermons la parenthèse.

Donc, on se pose cette question, est-ce que mon poulet avant la recette était bon ? Certainement, il n’était pas expiré et semblait en pleine forme! Revoici le poulet, je ne me tanne pas de le regarder!

Les ingrédients étaient-ils adéquats ? Mouuui…
Les outils étaient-ils appropriés? Hmmm, je pense bien…

Est-ce que j’avais tout ce dont j’avais besoin pour rendre mon poulet en super poulet piquant portugais délicieux?

Et bien, probablement pas, autrement, il aurait été savoureux.

Ok, la métaphore n’est peut-être pas parfaite, j’en conviens.

Au fil de mon cheminement musical, j’ai été et je suis encore très déçu ou désillusionné par mes compositions. Pas parce que, je ne les aime pas, bien au contraire, mais parce qu’à chaque fois que je montre mes compositions, je les montre en performance de scène, sur un démo que j’ai moi-même orchestré… (dans un studio d’un gars que je connais, pas cher…ça dit quelque chose à certains…?), et surtout je montre souvent mes compositions à mon entourage qui, pour la plupart, en connaissent très peu à la composition et qui ne peuvent évaluer correctement la représentation de celle-ci.

J’ai réalisé après ces années que la déception n’était pas reliée à mes chansons, mais bel et bien à mille et une autres choses. Ce que je présentais était INCOMPLET. Je réalisais que je n’avais pas les bons outils pour rendre ma chanson. J’ai présenté toute ma vie des chansons mal-rendues. Déprime… 🙁

Ma théorie

Certains appelleront ça du positivisme, mais croyez-moi, ce n’est pas une théorie de la pensée magique, c’est du sérieux mon affaire!

C’est une autre façon de voir ses compositions. Je crois qu’il faut apprendre à voir à travers les chansons.

En essayant de comprendre les éléments d’une composition musicale, on parvient à mettre en lumière différents paramètres qui construisent de près ou de loin (parfois très loin) une chanson. Ce qu’on essaie de représenter est-il vraiment la réalité de ce que l’on veut représenter? La plupart du temps, non.

Light_dispersion_conceptual_waves

Votre composition musicale est “composée” de différents aspects. Duh! Oui, je sais mais commençons l’explication tranquillement.

Comme une recette (de poulet portugais…hmmmm), il y a différents éléments qui vous permettront d’arriver à un succulent souper ce soir.

Gardez en tête que je ratisse vraiment large lorsque je dis le mot éléments, composantes, paramètres, ingrédients, etc.

Pour déterminer les éléments pouvant changer l’aspect de votre chanson, je les ai classés en deux catégories bien distinctes: La chanson en soi et le public. J’ai par la suite sous-catégorisé les différents éléments s’y rattachant.

oreille.001

Ma théorie pourrait changer ta façon d’entendre les chansons à tout jamais. Et je suis sérieux, en plus! Si tu n’es pas d’accord, écris-le moi dans les commentaires. Maintenant…

Allons déconstruire la première catégorie : la chanson. Clique ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *