Déconstruire vos chansons – La chanson 2/3

La chanson et ses diverses composantes

Les paramètres musicaux
Lorsqu’on parle de paramètres musicaux, les professeurs de musique lèvent la main et savent immédiatement quoi répondre. Par définition, un paramètre est variable et peut donc changer la nature au phénomène auquel il se rattache. Le timbre, le rythme, le tempo, la hauteur sont aussi appelés paramètres du son. Si nous élargissons cette catégorie à la composition musicale, la mélodie, la forme ou structure, l’instrument, la dynamique ou le volume, les arrangements, le texte à la limite, peut changer la nature de la chanson.

Suivez-moi bien.

Nous sommes d’accord pour dire que ces paramètres musicaux peuvent changer radicalement l’aspect d’une chanson. Par exemple, laissons chanter Green Day la nouvelle chanson d’Adele, baissons le tempo d’une chanson de death metal (désolé pour les fans de death, mais je ne connais pas de band. Dis-moi le nom d’un band dans les commentaires et je vais l’inscrire à la place de cette longue parenthèse…), changeons le 4/4 des chansons de Mumford and Sons, ou même donnons un violon, un accordéon et un harmonica à Fall Out Boy… Je ne dis pas que l’expérience ne sera pas intéressante, mais ça risque de changer la nature de la chanson telle qu’on la connait. D’accord? Alrighty! On continue.

Le médium
Marshall McLuhanm, vous connaissez? C’est un intellectuel canadien qui est l’auteur de la célèbre phrase “Le médium est le message”. Elle signifie que la nature d’un média (du canal de transmission d’un message) compte plus que le sens ou le contenu du message. Il affirme qu’une société peut voir son équilibre changer à cause des technologies utilisées. Je fais du copie collée de Wikipédia, mais ça vaut la peine pour bien comprendre.

Wikipédia-Marshall

Cette philosophie est très intéressante et nous amène à réfléchir sur ce paramètre qui peut changer l’aspect d’une composition : le médium. Dans le même ordre d’idée que McLuhanm,

la façon de diffuser sa chanson est plus importante que la chanson elle-même.

Je m’explique. Le médium fait réagir nos sens différemment. La même chanson diffusée avec des moyens différents, ou directs(concert live), ou par un dispositif technique(enregistrement audio, enregistrement vidéo), changera l’aspect de votre chanson. Et de là, découlent de multiples sous aspects: Concert live dans un stade ou un endroit intime? Enregistrement 4 pistes home made ou enregistrement professionnel, vidéo sur votre IPhone dans le métro ou sur un écran géant avec des hauts parleurs, etc. Éloignons-nous un instant de la chanson. Pourquoi Travis Barker fait uniquement ses solos de drum en concert live? Pourquoi n’a-t-il pas de piste “solo de drum” sur les albums de Blink 182? Parce que ça serait plate en chien des solos de drum sur un album, même s’il frappe ses tambours comme un virtuose, ça reste beaucoup moins attrayant qu’en direct.

Vous êtes toujours là j’espère!

Voilà le troisième, et non le moindre, élément qui change considérablement l’aspect d’une chanson.

L’être humain/L’artiste
Bien sûr, la chanson peut changer selon l’être humain qui la joue. Chacun de vous peut probablement interpréter une chanson populaire. Est-ce que la chanson se déforme par le fait même? Et que oui, mesdames et messieurs! Vous avez de la misère à me croire, YouTube est rempli de ces artistes qui font des covers, sans fausser, sans se tromper, pourtant, il arrive souvent que quelque chose cloche. Les paramètres musicaux sont pareils et pourtant…c’est parfois une tout autre chanson. Ce n’est pas nécessairement mauvais, la preuve est qu’il y a plusieurs covers qui sont davantage populaires et aimés que la chanson originale. Pourquoi? Parce que les composantes de la chanson ont changé.

Au-delà de l’interprétation sans fausse note, il y a, bien sûr, les habiletés de notre artiste qui rentrent en ligne de compte. Si je tente de jouer une chanson de Joe Satriani, dès le départ, je sais que mes habiletés à la guitare ne sont pas à la hauteur au même titre que la voix pour un autre genre de chanson. Ce que j’essaie d’expliquer est que l’on peut très bien composer une chanson en dehors de notre portée d’artiste, d’être humain! Êtes-vous prêts,

passons maintenant à la deuxième et dernière catégorie : le public.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *