Composez vos contacts

Composer vos contacts

Où commence la réussite musicale ? Votre définition se trouve peut-être haut perchée et vous semble inaccessible. J’ai longtemps cru que ma musique avait uniquement sa place dans les sphères du mainstream.

Si j’avais su définir adéquatement ma réussite musicale, j’aurais pris d’autres avenues et mes actions auraient été différentes. J’aurais misé davantage sur les contacts. J’aurais misé sur les humains derrière la musique. Pourquoi avoir perdu mon temps à peaufiner des chansons, aujourd’hui, mortes dans mes tiroirs ? Le temps est le même pour tout le monde. Investissez-le à la bonne place. Allez rencontrer des gens et dites que vous faites de la musique.

“Composez” votre entourage.

Travaillez sur vos contacts avec honnêteté, avec passion.Il est préférable de jouer une chanson devant dix personnes que de jouer dix chansons devant une personne.

Maintenant… Comment rencontrer des gens ? Bonne question.

D’abord, ne pensez pas, du jour au lendemain, de rencontrer les directeurs musicaux de radios populaires ou autres personnages qu’on juge importants dans l’industrie de la musique. En fait, ne les rencontrez pas… tout de suite.

Pour commencer, demandez aux gens qui vous entourent de l’aide. Pas de l’argent. Juste une écoute, un conseil pour soutenir votre moral.

Chaque fois que vous investirez du temps à expliquer votre projet musical à autrui, vous avancerez dans votre cheminement musical.

Même si la personne à laquelle vous l’expliquez ne vous donne pas un retour constructif, en élaborant votre plan, vous y trouverez vos failles et pourrez, par le fait même, mieux le comprendre.

Faites entendre vos suites d’accords et partagez vos esquisses musicales! Vous aurez déjà un retour avant de peut-être continuer dans la mauvaise direction. C’est beaucoup plus facile de corriger ses erreurs dans le processus de création qu’à la fin.

Penses-y, vous avez davantage à gagner de connaître l’opinion des gens avant de payer pour enregistrer vos chansons dans un studio.

À moins que vous créiez de la musique pour vous uniquement… Ce que je doute fort! Un artiste qui crée sans vouloir se faire entendre, se faire voir, se faire aimer….pfffff, impossible! 😉

Pour continuer dans le même ordre d’idées, je dirais de mettre vos efforts dans votre entourage, dans votre vie sociale. Ce qui n’est pas évident. Il ne faut pas avoir de pitié et il faut avoir une vision de son rêve dure comme fer.

Changez d’amis! Oui, oui, même votre Best Friend Ever!
Si ces personnes vous font bifurquer de votre trajectoire musicale par du commérage, des bagatelles, des vétilles, des beuveries, des séries télés, des soupers, en résumé, du beau grand vide, pourquoi feraient-elles partie de votre vie?

Cruel n’est-ce pas? Un tantinet exagéré? À peine…

Selon votre âge, il est peut-être plus évident de changer de direction, de changer de cercle d’amis. Bien entendu, il n’est pas facile de tourner à 180 degrés et de trouver de nouveaux compères.

Pour vous aider et si ça vous intéresse, lisez ce vieux classique Comment se faire des amis par Dale Carnegie. Attention, le livre ne mentionne jamais le mot musique, c’est plutôt un livre de vente. Pourtant, les principes expliqués peuvent s’appliquer à plusieurs situations.

En premier lieu, vous comprendrez qu’il ne faut pas simplement s’abonner à Tinder et glisser à droite si la personne joue de la guitare. Réfléchissez davantage et pensez à votre stratégie. Qui dit stratégie ne veut pas dire malhonnête et tricheur. Des manœuvres intègres et loyales seront toujours plus gagnantes.

Donc, mêlez-vous à des musiciens. Ayez plusieurs bands, même si vous jouez seulement le triangle. Utilisez vos forces pour aider des gens qui vous en apprendront. Vous êtes bons en design? Offrez une pochette d’album ou un logo à des artistes en échange d’une rencontre, de conseils, ou pourquoi pas une première partie. Pensez à comment aider ces gens qui pourront vous aider à leur tour? Faites-le de bon gré, sans attente, et sans vous surcharger. Toujours dans l’optique d’être entouré de musique, de musiciens, de discussions tournant autour de la musique, etc. Trouvez les musiciens dans les petites salles de spectacles près de chez vous, allez à leur rencontre.

Et pourquoi pas se mêlez-vous aux gens de l’industrie de la musique? Radios universitaires, maisons de disques, studio d’enregistrement. Comment? Encore une fois, en les aidant. On appelle ça aussi du bénévolat. Prenez le téléphone, appelez tous les studios d’enregistrement ou autres endroits musicaux qui vous interpellent près de chez vous et demandez simplement “puis-je vous aider?”

Peut-être n’est-ce pas assez détaillé? Ok, voici un semblant de conversation juste pour vous:

– Bonjour! (avec le sourire)
– Êtes-vous la personne responsable du studio X, si non, pourrais-je parler à la personne responsable?
– Oui, c’est à quel sujet? Dois-je annoncer quelqu’un?
– J’aimerais savoir si le directeur pourrait m’aider( lorsque vous demandez de l’aide, les gens acceptent davantage les requêtes), je suis un jeune musicien qui aurait quelques questions à lui poser concernant le studio X. Je n’ai entendu que du bien sur votre établissement (tout le monde aime se faire flatter l’ego), et j’aimerais faire une offre de vive voix au directeur, monsieur XYZ (vous avez fait vos recherches avant).
– Ah d’accord, attendez un instant.
– Bonjour? (à cette étape, vous avez la moitié du chemin. Wahouuu!)
– Bonjour monsieur XYZ, je me présente je m’appelle votre nom ici et je suis un jeune musicien qui désire grandement évoluer dans son projet musical. Je sais que pour avancer en musique, il ne faut pas simplement composer des chansons dans sa chambre, c’est pourquoi j’aimerais vous proposer quelque chose. Je suis une personne respectueuse, dynamique et travaillante et j’apprécierais grandement vous aider dans votre studio. Je ne demande pas de salaire, mais juste d’être présent pour vous aider à faire quoique se soit en lien avec la musique. Le simple fait d’être entouré de gens comme vous avec beaucoup d’expertise (toujours flatté l’ego au bon moment..mais pas trop!) me ferait cheminer dans mon processus musical plus rapidement. Je ne vous demande pas de me répondre au téléphone, mais il va me faire plaisir de vous rappeler si vous voulez ou de vous rencontrer un petit 15-20 minutes.
– Alright!

Est-ce possible, vous pensez? Moi, je vous dis que oui.

Histoire vécue : J’ai des habiletés en audiovisuel. Le simple fait d’avoir, un jour, été le caméraman pour un making-of d’un concert avec beaucoup d’artistes différents, le simple fait d’avoir parlé aux artistes dans les loges, de les avoir rencontrés plusieurs fois, j’ai croisé des gens qui m’ont amené ailleurs.

J’avais soudainement créé un nouveau cercle social. Des relations qui mangeaient, parlaient, jouissaient de musique comme moi. Ils ne m’ont pas conduit au sommet, bien entendu, mais ils m’ont certainement conduit un peu plus loin dans mon cheminement musical. Je peux vous l’assurer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *